L'enjeu de l'écologie dans le monde des jeux de sociétés


Depuis plus de 100 ans, les jeux de sociétés ont conquis les foyers français et européens. Pourtant, la profusion de jeux disponibles ainsi que l'omniprésence de certaines marques ont poussé les éditeurs et fabricants à se tourner vers des prix moins chers pour être plus compétitif. Et "prix moins chers" est égal à "fabrication moins chère et délocalisée".

 

Ainsi, on estime que 95% des jeux et jouets vendus en France sont produits à l'étranger, essentiellement en Asie. Les conditions de travail déplorables et le transport lointain rendent en réalité ces produits peu désirables si on regarde de plus près la fabrication.
De plus, le secteur du jeu et jouet produit plus de 75 000 tonnes de déchets chaque année en France. En effet, ce sont 70% des jouets qui ne sont plus utilisés 8 mois après l'achat et les 2/3 sont jetés à la poubelle. L'univers du jeu de société est un peu plus épargné au niveau de ces pertes. 
Heureusement, les éditeurs et fabricants sont les plus nombreux à se mobiliser: Bioviva, Sloli-éditions ou encore nous-mêmes, Horizon souhaitons mettre l'accent sur une production française avec des matériaux responsables. L'éco-conception d'un jeu de société correspond à une utilisation réduite des ressources, une réduction des déchets, une consommation d'énergie réduite ou optimisée et des matériaux compostable, recyclable et recyclé pour ne citer que quelques critères de la norme ISO 14021. Ce sont des fabricants comme Ferriot Cric notre partenaire ou encore Opla qui s'engage et permette également cette relocalisation de la production de jeux de société en France.
Au delà de cette éco-conception, la tendance éducative à l'environnement se distingue chez quelques éditeurs. Si nous devions vous recommander quelques jeux écolos, pensez à vous intéresser à Terrabilis, Bioviva Junior, Specific, Planète Terre ou Sauve ta planète. Mais vous pouvez évidemment vous tourner vers Carbone Zéro, un jeu de sensibilisation au changement climatique, fabriqué en France et éco-conçu (les auteurs sont très sympas en plus) !
Enfin, pour promouvoir cette tendance d'éco-conception et de pédagogie vers l'écologie, nos voisins allemands ont proposés deux Label de différenciation entre les jeux classiques et les jeux engagés: Ö-koo (pour écologie et coopératif) ou le timbre écologique de l'éditeur Queen Games. Au niveau français, Bioviva s'engage autour de nombreuses propositions d'améliorations de la filière ou encore la Fresque du Climat travaille d'arrache-pied à une sensibilisation massive vers des pratiques écologiques.
La prochaine fois que vous pensez acheter un jeu, n'hésitez pas à consulter cet article pour des suggestions ou des conseils pour une consommation plus responsable !

Laissez un commentaire


Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés